Une étude archéologique pourrait retarder les travaux à Saint-Hilaire

Dernière mise à jour : 2 mars


La Communauté rurale de Haut-Madawaska a reçu le feu vert de la part des deux paliers gouvernementaux, pour débuter les travaux de forage.


Cependant, la municipalité devra avoir recours à la présence d’un archéologue pour l’analyse des sédiments de sol du territoire sélectionné pour le forage des nouveaux puits. Cela pourrait occasionner des délais additionnels, révèle le maire Jean-Pierre Ouellet.

C'est principalement des travaux de recherches pour voir s'il y a déjà eu des actions dans le territoire ciblé. Ensuite, il va devoir être sur place lors du forage des puits. Alors, dépendamment de ce qui va trouver, ça pourrait retarder les travaux, mais nous avons déjà construit par le passé et le tout s'est bien déroulé.

Malheureusement, le conseil municipal a appris vendredi dernier que la firme embauchée pour effectuer l’étude de la représentativité du volume d’eau ne sera pas disponible avant la mi-avril. Toutefois, les travaux de forage vont pouvoir commencer entre-temps.

Il va falloir attendre jusqu'au mois de juillet avant de savoir si les puits qui ont été creusés sont représentatifs au volume d'eau qui peut nous donner, car durant les périodes de fontes, la nappe phréatique peut varier et ça ne donnerait pas une bonne estimation.

Les citoyens de Saint-Hilaire devront à nouveau s’armer de patience, car selon le maire, la fin des travaux pourrait être retardée à la mi-avril 2023.

17 vues0 commentaire