Robert Gauvin brigue la chefferie du Parti libéral du Nouveau-Brunswick


Robert Gauvin, l’un des candidats à la chefferie du Parti libéral du Nouveau-Brunswick, était de passage à Edmundston dimanche.


L’actuel député de Baie-de-Shédiac-Dieppe soutient que le caucus a beaucoup de travail, afin de gagner du terrain en vue de la prochaine élection prévue dans deux ans. S’il obtient le mandat de la chefferie des libéraux en août prochain, il souhaiterait se focaliser sur deux aspects importants.


Le tissu social a été déchiré et il continue de l'être. Ça prend quelqu'un pour rassembler la province entière. Je suis une personne rassembleuse et je suis un homme d'équipe. Point de vue politique, il va falloir en faire davantage pour améliorer le système de santé. Donc, ce sont mes priorités pour commencer.

Avant de claquer la porte au Parti conservateur en février 2020, Robert Gauvin agissait à titre de vice-premier ministre. Durant cette période, il a pu découvrir les richesses naturelles que détient la région d’Edmundston. D’ailleurs, il entrevoit de bonnes choses pour le futur.


Le Nord-Ouest a des avantages incroyables au niveau géographique, car la région est collée avec le Québec et les États-Unis. Les possibilités sont énormes et la population a toujours prouvé qu'elle était capable de travailler ensemble. Il y a du talent ici et il faut l'utiliser à bon escient.

Le nouveau chef du parti sera connu le 6 août prochain.


(Photo : Facebook/Robert Gauvin)

41 vues0 commentaire