Nouvelles
1157 0

Plus de 155 000 fonctionnaires fédéraux en grève

Après avoir lancé un ultimatum de 24 heures, lundi, plus de 155 000 fonctionnaires fédéraux ont déclenché une grève puisqu’ils n’ont pas réussi à trouver un terrain d’accord avec le gouvernement fédéral.

Depuis minuit mercredi, près du tiers des fonctionnaires fédéraux de l’Alliance de la fonction publique du Canada sont présent sur les 250 lignes de piquetage qui ont été érigées au pays. 

Chris Aylward, président de l’AFPC, a indiqué tard hier, que le syndicat a tout fait pour éviter cette situation, mais que son syndicat aurait épuisé tous ses recours pour conclure une entente juste et équitable avec le fédéral. Annie Thériault, présidente de l’Union des employés de la justice et sécurité, aborde dans le même sens et indique que les offres du fédéral ne répondent pas à leurs besoins.

Par conséquent, l’AFPC mentionne que la population devra s’attendre à des ralentissements et à l’interruption de services gouvernementaux, tels que l’assurance-emploi, l’immigration et les demandes de passeport. Également, les Canadiens devront composer avec l’arrêt complet du traitement des déclarations de revenus, l’interruption des activités d’approvisionnement et des échanges commerciaux dans les ports et les aéroports, ainsi qu’à des ralentissements aux postes frontaliers.

Annie Thériault souligne qu’au cours de la pandémie, ses membres ont travaillé d’arrache-pied pour subvenir aux besoins des Canadiens. Elle souhaite un traitement similaire dans les prochaines négociations.

Pour sa part, le gouvernement Trudeau a indiqué par voie de communiqué, hier, que son objectif était de conclure une entente équitable et concurrentielle afin d’éviter la perturbation des services fédéraux. Le fédéral souligne que son offre d’une augmentation salariale de 9% sur trois ans répond à toutes les demandes de l’AFPC.

Également, le fédéral a assuré que les services essentiels, tels que les prestations d’assurance-emploi, les versements du Régime de pension du Canada, l’allocation de soutien du revenu des anciens combattants, ainsi que les prestations de la Sécurité de la vieillesse et du Supplément de revenu garanti seront toujours fournis.

Les deux parties vont demeurer à la table de négociation afin de conclure une entente le plus rapidement possible.

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires